Participer au Centenaire

Partager cette page

Rencontre avec Jean-Yves Le Naour, 13 avril 2016

  Hélène Bernard, rectrice de l'académie et chancelière des universités lance une invitation pour assister à la conférence de Jean-Yves Le Naour organisée par le Comité académique du centenaire de la Première Guerre mondiale de l'académie de Toulouse intitulée : 1916-2016 la bataille de Verdun. Histoire, mémoires et bandes dessinées. Cette conférence se déroulera au collège Pierre de Fermat à Toulouse le mercredi 13 avril de 14h30 à 17h00.

            Pour gérer le nombre de places disponibles, les inscriptions doivent être adressées à isabelle.pouget@ac-toulouse.fr en précisant bien vos nom et prénom. La date limite d'inscription est fixée au vendredi 1er avril 2016. Les personnes retenues (nombre de places limité) recevront une invitation de la DAFPEN.

Présentation de l'auteur

Un rapide regard sur la bibliographie de Jean-Yves Le Naour suffit à mesurer l'éclectisme qui le caractérise. Historien, romancier, essayiste, auteur de bandes dessinées ou de documentaires, il explore avec talent toutes les formes d'écriture de l'histoire du XXe siècle et plus particulièrement de la Première Guerre mondiale.

Dès ses premiers travaux, Jean-Yves Le Naour adopte une approche résolument culturelle. S'intéressant d'abord à la question de la sexualité durant le premier conflit mondial, il souligne ainsi la tension entre les discours volontiers moralisateurs érigeant le « poilu » en modèle de vertu et les frustrations affectives et sexuelles qui marquent les expériences combattantes. L'attention portée aux discours se confirme au fil des ouvrages, qu'il s'agisse de la propagande orchestrée par l'Allemagne à l'encontre des troupes coloniales françaises occupant la Rhénanie dans l'immédiat après-guerre, des accusations de lâcheté adressée aux soldats méridionaux par les autorités politiques et militaires peu après l'entrée en guerre de 1914, ou encore de l'incompréhension rencontrée par les « soldats de la honte », ces combattants présentant des traumatismes psychologiques avérés, victimes du shell-shock.

Jean-Yves Le Naour met également à jour dans plusieurs ouvrages des figures méconnues susceptibles d'éclairer un phénomène plus vaste. Le « soldat inconnu vivant », par exemple, un amnésique interné en février 1918 dans lequel des centaines de familles ont reconnu un père, un mari ou un fils disparu, rend compte de la difficulté du deuil en l'absence du corps. Le cas de Claire Ferchaud, une bergère vendéenne surnommée la « Jeanne d'Arc de la Grande Guerre » à qui le Christ serait apparu en 1916 pour l'enjoindre à bouter les Allemands hors de France et qui est reçue à l'Elysée par le président de la République Poincaré illustre la complexité des relations entre l'Eglise et l'Etat, onze ans après la loi de séparation. Cet attachement aux faits singuliers révélateurs d'une époque le conduit également à travailler sur des affaires célèbres telles que l'affaire Caillaux - qui défraye l'actualité au début de la guerre - ou l'affaire Malvy, le « Dreyfus de la Grande Guerre » : ministre de l'intérieur de 1914 à 1917, celui-ci a été jugé et condamné en août 1918 par la Haute Cour de justice suite aux accusations de trahison lancées par l'extrême droite.

Au fil des nombreuses publications - souvent appréciées comme en témoignent les nombreux prix qu'il a reçus -, Jean-Yves Le Naour affirme son souci de s'adresser à un public large sans renoncer aux rigueurs de la méthode historique. Citons par exemple la synthèse en plusieurs volumes - un pour chaque année du conflit - qu'il publie chez Perrin depuis 2012 dans laquelle il prend soin de s'appuyer sur les travaux les plus récents.

Son intérêt pour la bande dessinée relève du même souci de transmission, qu'il s'agisse de « mettre en image » certains de ses ouvrages (Le soldat inconnu vivant ou La faute au Midi) ou d'aborder de nouveaux sujets (François-Ferdinand, Les taxis de la Marne, Charles de Gaulle ou Verdun). Il participe ainsi pleinement à entretenir l'affection que porte le 9e art au premier conflit mondial.

Bibliographie :

Compte tenu de la richesse et de la diversité de ces travaux, cette sélection est indicative. Pour davantage d'information, vous pouvez consulter le site de l'auteur.

Ouvrages

  • 1917 : la paix impossible, Perrin, 2015, 420 p.
  • 1916 : l'enfer, Perrin, 2014, 396 p.
  • 1915 : l'enlisement, Perrin, 2013, 408 p.
  • 1914 : la grande illusion, Perrin, 2012, 404 p. [disponible en poche]
  • Les poilus, Garnier-Flammarion, ils ont fait la France, 2012.
  • Désunion nationale : la légende noire des soldats du Midi, Vendémiaire, 2011, 192 p.
  • Les soldats de la honte, Perrin, 2011, 276 p. Grand-Prix du livre d'histoire Ouest-France-Société Générale 2011 et prix de l'Académie de Médecine Jean-Charles Sournia 2011.
  • Fusillés : enquête sur les crimes de la justice militaire, Larousse, 2010, 332 p
  • Dictionnaire de la Grande Guerre, Jean-Yves Le Naour (dir.), Larousse, A présent, octobre 2008, 510 p.
  • Nostradamus s'en va-t-en guerre : 1914-1918, Hachette littératures, octobre 2008, 188 p.
  • Le soldat inconnu : la guerre, la mort, la mémoire, Gallimard, Découvertes (n°531), septembre 2008, 112 p.
  • L'affaire Malvy : Le Dreyfus de la Grande Guerre, Hachette Littératures, Essais, 8 novembre 2007, 377 p. Prix Henri Hertz 2008 décerné par la Chancellerie des Universités de Paris.
  • Meurtre au Figaro- le procès Caillaux, Larousse, L'Histoire comme un roman, 2 octobre 2007, 288 p.
  • Claire Ferchaud : la Jeanne d'Arc de la Grande Guerre, Hachette Littératures, Essais, 7 février 2007, 285 p.
  • La honte noire : l'Allemagne et les troupes coloniales françaises, 1914-1945, Hachette Littératures, janvier 2004, 250 p.
  • Le soldat inconnu vivant, 1918-1942, Hachette Littératures, La vie quotidienne, 15 octobre 2002, 250 p.
  • Misères et tourments de la chair durant la Grande Guerre : les mœurs sexuelles des Français 1914-1918, Aubier Montaigne, 24 mars 2002, 411 p.
  • Régénération ou dépravation ? Moralisation, angoisse sexuelle et anomie dans la France de la Première Guerre mondiale, thèse de doctorat sous la direction de Stéphane Audoin-Rouzeau, soutenue à l'université d'Amiens en 2000.

Documentaires 

  • Quand la Grande Guerre rend fou, Grégory Laville / Jean-Yves Le Naour, produit par Emmanuel Migeot (Kilaohm productions), 2014, 52 mn.
  • Les français dans la Grande Guerre, Condon Cédric / Jean-Yves Le Naour, produit par Emmanuel Migeot (Kilaohm productions) et l'ECPAD pour la chaîne Histoire, 2008, 52 mn.
  • La dernière bataille du soldat inconnu, Christophe Weber (Réalisateur) / Jean-Yves Le Naour (Consultant scientifique) produit par Sunset et l'INA pour France 5, 2008, 52 mn.
  • Le soldat inconnu vivant, Joël Calmettes, France, 2004, 55mn. Avec : Pierre Macherez (Anthelme Mangin) et la voix de Denis Lavant Coproduction : Compagnie des Phares et Balises, Arte France, avec la participation de France 2.

Bandes dessinées

  • Verdun. Tome 1 : Avant l'orage, Holgado et Marko / Jean-Yves Le Naour, Bamboo (Grand Angle), 2016, 46 p.
  • Charles de Gaulle, tome 1 : 1916-1921, le prisonnier, Claude Plumail / Jean-Yves Le Naour, Bamboo (Grand Angle), 2015, 48 p.
  • Les taxis de la Marne, Claude Plumail / Jean-Yves Le Naour, Bamboo (Grand Angle), 2014, 48 p.
  • François Ferdinand. La mort vous attend à Sarajevo, Chandre / Jean-Yves Le Naour, Bamboo (Grand Angle), 2014, 48 p.
  • La faute au Midi, A. Dan / Jean-Yves Le Naour, Bamboo (Grand Angle), 2014, 48 p. Prix Jean Tourette 2014 de l'Académie de Marseille.
  • Le soldat inconnu vivant, Mauro Lirussi / Jean-Yves Le Naour, Roymodus, 2012, 89 p.
Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Les directions des services départementaux de l'éducation nationale

Carte des établissements de France

C'est pratique

      Découvrez nos services en ligne

 

Vous avez une question ? Contactez-nous

Nous contacter

 

 

DISPOSITIF VIGIPIRATE

DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité