Toute l'actualité

Partager cette page

Au CSES Jean Lagarde de Ramonville, l'année se termine sportivement
En direct des établissements

La dernière semaine de l'année scolaire donne traditionnellement lieu à un tournoi de torball toujours très attendu !

Le traditionnel tournoi de torball du CSES Jean Lagarde de Ramonville, établissement qui accueille des enfants en situation de handicap, s'est déroulé en cette première semaine du mois de juillet. Une fois les examens terminés, les classeurs rangés, les manuels scolaires rendus, les deux professeurs d'EPS, Christine Menet-Haure et Joël Roussel organisent « le » tournoi de torball.

Il s'agit d'un moment attendu de tous avec impatience : jeunes élèves aux handicaps divers, professeurs, surveillants, éducateurs, personnels soignants, personnels de direction se retrouvent au gymnase pour se livrer avec énergie et esprit combattif à des matchs spectaculaires et toujours disputés. Ce tournoi est devenu au fil des années une institution et un moment irremplaçable de la vie de cet établissement, qui contribue à tisser et resserrer des liens forts entre tous les membres de cette  petite communauté scolaire.

Mais le torball, qu'est-ce que c'est au juste ?

Originaire d'Allemagne, il s'agit d'un sport collectif destiné à des athlètes mal ou non-voyants. Deux équipes de trois joueurs, accompagnés de deux remplaçants, s'affrontent sur un terrain comparable à celui du volley-ball. Une corde est tendue au milieu du terrain à environ trente centimètres du sol : elle sert à limiter la hauteur des tirs échangés et toucher la corde ou tirer au-dessus occasionne un coup-franc. Chaque équipe envoie à tour de rôle un ballon rempli de billes pour le rendre sonore et donc perceptible pour un athlète non-voyant. Il s'agit dès lors de tromper la vigilance de la défense adverse et de marquer le plus de buts possibles.

  

Il est à noter que Toulouse est championne de France de torball 2017 et que l'une de ses joueuses, Coralie Gonzalez est une ancienne élève du Centre Jean Lagarde.

 

Après quatre jours de compétition acharnée, où des équipes aux noms évocateurs tels que les Red Devils, Titanium ou Fire-Team, ont rivalisé de puissance, mais aussi d'adresse et de précision, le verdict est tombé. Après un match particulièrement spectaculaire, c'est l'équipe Phénomène Paradoxal qui a remporté la dixième édition du tournoi.

 

Monsieur PREEL, proviseur, a remis officiellement les trophées, par ailleurs réalisés par les élèves eux-mêmes en cours d'Arts-Plastiques, au cours d'une cérémonie suivie d'un goûter bien mérité. Rendez-vous l'an prochain pour une nouvelle compétition !

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Les directions des services départementaux de l'éducation nationale

Carte des établissements de France