Toute l'actualité

Partager cette page

Visite du ministre de l'éducation nationale dans l'académie de Toulouse
L'actu

Vendredi 24 novembre, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale était en déplacement à Toulouse pour participer à Futurapolis, le forum de l'innovation, avant de visiter deux classes de CP dédoublées d'une école de Toulouse située en REP+ et de s‘exprimer en fin de journée, lors du séminaire « Enseigner les fondamentaux », devant une assemblée d'Inspecteurs du 1er degré, venus de 5 académies.

Jean-Michel Blanquer à FuturapolisAu Forum Futurapolis

À son arrivée dans la ville rose, le ministre s'est rendu au Quai des Savoirs pour la 6e édition du forum Futurapolis où il annoncé lors de sa conférence sur le thème « La révolution de l'éducation », la création du Conseil scientifique de l'Éducation nationale ; qu'il place sous l'égide du neuroscientifique et professeur du Collège de France, Stanislas Dehaene.


"L'objectif de ce conseil scientifique est de pouvoir consulter des scientifiques dans différentes disciplines sur les politiques publiques à mener en matière d'éducation. Il permettra aussi de réaliser des comparaisons internationales sur certains sujets", a précisé Jean-Michel Blanquer.

Dans une école REP+ de Toulouse

Accompagné d'Hélène Bernard, rectrice de l'académie de Toulouse, il est ensuite allé à l'école Daniel Faucher 1, située en REP+ (réseau d'éducation prioritaire renforcé) dans le quartier de la Reynerie à Toulouse, afin de visiter deux classes de CP dédoublées.

Visite du ministre dans une école REP+Il y a rencontré les enseignantes et la directrice, et a pris le temps lors d'une table ronde, d'échanger avec elles mais aussi Jacques Caillaut, IA-DASEN de la Haute-Garonne, Evelyne Mège DAASEN et Nathalie Méry, Inspectrice de l'éducation nationale adjointe, sur les modalités de mise en œuvre du dispositif « classes de CP dédoublées », l'évolution des pratiques pédagogiques et la formation des professeurs, ou encore l'intérêt du faible effectif.


Le ministre a également assisté à deux séances pédagogiques dédiées à l'apprentissage de la lecture tout en utilisant le tableau blanc interactif, en classes de CP dédoublées et a même fait chanter la petite classe !

« Les classes de CP en REP+ dédoublées pour 100% de réussite en CP » est l'une des 4 mesures phares de la rentrée 2017 pour bâtir l'École de la confiance. L'objectif de cette mesure qui induit des classes de CP à 12 élèves, est de combattre la difficulté scolaire au plus tôt, dès les premières années d'apprentissage.

En Haute-Garonne, le réseau REP+ s'organise autour de 18 écoles élémentaires et 5 collèges toulousains ; 66 classes de CP de ces 18 écoles ont vu leur effectif réduit à 12 élèves en moyenne.

Séminaire Enseigner les fondamentaux

Lors du séminaire DGESCO « Enseigner les fondamentaux »

Simultanément, 243 IEN du 1er degré, 25 DASEN et les 5 recteurs des académies de Toulouse, Montpellier, Bordeaux, Poitiers et Limoges étaient réunis dès 9h30 à l'IAS (Institut aéronautique et du spatial) de Toulouse pour le séminaire « Enseigner les fondamentaux » organisé par la DGESCO (Direction générale de l'enseignement scolaire).


Dans le bel amphithéâtre « Concorde » du Campus de l'IAS, mis à disposition par le CROUS Toulouse, sont notamment intervenus tout au long de la journée pour le ministère et en présence de Jean-Marc Huart, Directeur général de l'enseignement scolaire :

  • Yves Cristoari, chef de service de l'Instruction publique et de l'action pédagogique ;
  • David Muller, chef du bureau des contenus d'enseignement et des ressources pédagogiques à la DGESCO ;
  • Viviane Bouysse, Inspectrice générale du groupe enseignement primaire ;
  • Sarah Roux-Perinet, chef du bureau de la formation des personnels enseignants et d'éducation à la DGESCO ;
  • Benoît Ducange, chef de projet M@gistère ;
  • Ghislaine Desbuisson, chef de la mission d'accompagnement et formation à la DGESCO ;
  • Gisèle Ducatez, Inspectrice de l'Education nationale au Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Au-delà du plaisir et de la fierté d'accueillir le ministre ainsi qu'Olivier Dugrip, recteur de l'académie de Bordeaux, Daniel Auverlot, recteur de l'académie de Limoges, Armande Le Pellec Muller, recteur de l'académie de Montpellier, Anne Bisagni-Faure, rectrice de l'académie de Potiers ainsi que l'ensemble des IEN, Hélène Bernard n'a pas manqué de souligner l'engagement sur le terrain des IEN du 1er degré, « maillons essentiels qui portent et irriguent les réformes dans les écoles ».

La rectrice concluant sur les paroles de Saint Exupéry « Dans la vie, il n'y a pas de solutions, il y a des forces en marche : il faut créer et les solutions suivent », laissait la parole à Jean-Michel Blanquer qui clôturait le séminaire en réaffirmant sa volonté de « faire de l'école française une référence ; une école qui transmette à tous les élèves les savoirs fondamentaux. »

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Les directions des services départementaux de l'éducation nationale

Carte des établissements de France