La laïcité au coeur de l'école

Partager cette page

La conférence d'ouverture de la semaine académique de la laïcité

Lundi 4 décembre au matin, à l'ENAC, a eu lieu une conférence de lancement de la semaine académique de la laïcité qui mobilisera les établissements, de la maternelle au lycée, des 8 départements de l'académie.

Ce lundi 4  décembre, plus de 50 personnes étaient réunies à l'amphithéâtre Bellonte de l'ENAC pour le lancement de la semaine de la laïcité sur le thème Ecole et laïcité. Inspecteurs, chefs d'établissements, enseignants mais aussi représentants des associations, des cultes et des collectivités territoriales ainsi que des réservistes de l'Education nationale étaient venus assister à une conférence qui avait fait le choix de mettre en avant réflexions et actions de personnels de l'éducation de l'académie sur la question de la laïcité.

Jean-René Joly, directeur de cabinet de madame la rectrice et également responsable du pôle civique, a ouvert la matinée en rappelant les efforts engagés par l'académie sur cette thématique depuis la grande mobilisation pour les valeurs de la République : création du pôle civique, constitution d'un réseau de référents laïcité, formation initiale et continue des personnels de l'Education nationale.

Ce sont ensuite trois personnels de l'Education nationale qui sont venus présenter les conclusions de leur travail de recherche mené dans le cadre d'un diplôme universitaire Politique, Religion, Laïcité, D.U. qui avait été préalablement présenté par deux professeurs chercheurs, Corinne Bonnet et Luc Chantre.

    


- Des femmes et un quartier: la Reynerie. Laïcité nous écrivons ton nom -  Mme Yamina FOUHAMI, professeure de lettres au  collège Toulouse-Lautrec à Toulouse.

 " Laïcité: nous écrivons ton nom, un titre poétique  pour relater le sujet d'un mémoire du diplôme universitaire politique, religion et laïcité. De quelle manière les femmes au sein d'un quartier populaire tel que la Reynerie (Toulouse) perçoivent-elles la laïcité et comment réussissent- elles à conjuguer idéal républicain et religion? Loin des clichés, loin de tout préjugé, ce mémoire se veut un cheminement vers une réflexion où la tolérance et une laïcité apaisée sont les clés d'une citoyenneté affirmée et affichée. Ceci résonne comme un véritable défi dans un quartier gangréné par la pauvreté et le chômage mais il est à souligner leur rôle considérable dans la lutte au quotidien  contre la fatalité et l'extrémisme religieux pour offrir des espaces où des valeurs comme l'égalité hommes-femmes, la mixité puissent exister. L'école s'impose au cœur d'une véritable incompréhension dans la mesure où le concept de laïcité semble être interprété différemment en fonction des acteurs,  notamment des enseignants. Ainsi cette étude souligne combien la laïcité  se sème et fleurit encore dans des familles issues de l'immigration pour lesquelles celle-ci constitue une valeur fondamentale d'appartenance à la République."




-         Laicité : regard croisé sur l'Ecole, l'élève et l'enseignant- Mme Zohra MOKADEM, professeure de lettres-histoire eu LP Bourdelle à Montauban.

"Professeure de lettres histoire géographie et d' EMC , j'ai pu constater ces dernières années ,dans la salle des professeurs mais aussi dans la salle de classe,  des interrogations  mais également des confusions autour du principe de  laïcité. Derrière ce mot, se cachent des tensions et des angoisses révélant un  malaise à l'école. Cette étude propose de croiser les regards sur l'école, l'élève et l'enseignant autour de la laïcité et de son apprentissage. A travers ces interactions, il m'a semblé pertinent d'observer  si les tensions" laïcité - école" relèvent d'un fantasme, un imaginaire collectif alimenté par les débats publics  dans l'école et dans la société ou bien si elles révèlent une réalité qui trouve son expression dans les atteintes concrètes au principe laïque dans les établissements scolaires.  Ce travail de recherche propose un enquête de la pédagogie de la laïcité sur le terrain permettant d' identifier  les acteurs,  leurs méthodes pour cultiver la laïcité au sein de l'école permettant ainsi à l'élève de construire sa citoyenneté ." 






-         Transmettre la valeur de Fraternité au collège: vers une laïcité apaisée ? - Mme Sandra GRZESKOWIAK , principale adjointe du Collège Joseph Rey à Cadours.

"Dans le cadre du mémoire de recherche du DU Politique Laïcité Religion dispensé par l'Université Jean Jaurès et Sciences Politiques Toulouse, je me suis intéressée à la transmission de la valeur de fraternité, "parent pauvre" de notre devise, et du principe de laïcité, par les enseignants et les CPE au collège. Dans une première partie, je montre que la fraternité est une valeur culturellement, socialement et psychologiquement construite, et que par ailleurs l'histoire de la fraternité et de la laïcité sont intimement liées. Dans une deuxième partie, dans le cadre de l'analyse stratégique en sociologie des organisations, je me suis intéressée aux leviers de transmission utilisés par les acteurs, dans des collèges de typologie différente : rural, urbain, de petite commune et ECLAIR. A travers les résultats des entretiens semi-directifs menés, je montre comment les acteurs utilisent leur marge de liberté au regard de la norme imposée par le système "collège", pour transmettre la valeur fraternité et le principe de laïcité : leviers utilisés, freins à la transmission, propositions des acteurs croisées avec les  propositions d'Abdenour Bidar etc. Dans une dernière partie, je dégage des pistes de réflexion vers la transmission d'une laïcité plus apaisée au collège qui commencerait par la transmission de la valeur de fraternité."

 

La deuxième partie de la conférence s'est déroulée sous forme de table ronde animée par François Icher, IA-IPR d'histoire-géographie, référent académique mémoire et citoyenneté sur le thème l'Ecole, lieu d'apprentissage des valeurs. Participaient à cette table ronde :

 

-       Jean-Marie Théron, proviseur du lycée Pierre-Paul Riquet à St-Orens-De-Gameville.

-       Marc Terracol, professeur d'histoire-géographie au lycée Pierre-Paul Riquet à St-Orens-De-Gameville et réserviste de l'armée, capitaine.

-       Anne-Cécile Rio, professeure de philosophie au lycée Pierre-Paul Riquet à St-Orens-De-Gameville, enseignante en milieu carcéral, présidente de l'Amicale du Lycée, pilote de nombreuses actions culturelles.

-       Marion Telep, élève de Terminale L, ambassadrice Unicef, lauréate du prix du civisme 2017 par l'ANMONM31, déléguée de classe et membre du CVL.

-       Sandrine Mörch, députée de Haute-Garonne.

 

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Les directions des services départementaux de l'éducation nationale

Carte des établissements de France