Archives et témoignages

Partager cette page

Les hommes et les femmes dans la guerre : l'Aveyron

Découvrez les témoignages d'hommes et de femmes, nés ou ayant vécus dans l'Aveyron. Le centenaire de la Première Guerre mondiale offre une occasion unique de valoriser ces documents dans le cadre de nos enseignements disciplinaires ou d'un projet pédagogique.

  • ANDRIEU Henri

Les quatre cahiers d'écoliers sur lesquels Henri Andrieu, né en 1863 à La Valette, instituteur en poste à Colombiès, offrent un aperçu de la vie d'un village aveyronnais pendant le conflit. D'août 1914 à juin 1915, Henri décrit la vie quotidienne, rapporte les nouvelles du front, où ses trois fils ont été envoyés, et, de manière générale, témoigne du poids de la guerre à l'arrière.
Disponibilité : pour plus de renseignements
Références : R. Cazals (dir.), 500 témoins..., pp. 35-36.

  • CAMBOURNAC Clément

Clément Cambournac est un jeune étudiant en médecine de 22 ans. Il réside en 1914 en Aveyron (Le Cayrol). Durant la guerre, il raconte son expérience de médecin dans des lettres et des carnets. Il pratique également la photographie. Mobilisé dès août 1914, il meurt à Verdun le 15 décembre 1916.
Disponibilité : carnets, lettres et photographie disponibles en ligne.

La bataille de Verdun, vécue et racontée par Clément Cambournac...

  • GRIMAL Henri

Henri Grimal n'avait que quatre ans au moment de l'entrée en guerre. Ses souvenirs décrivent donc la guerre du point de vue d'un enfant. Il assiste au départ des troupes, raconte l'absence de son père et sa mort, en 1917 et détaille les enjeux autour de la construction du monument aux morts du village.
Disponibilité : Ses souvenirs d'enfance ont été publiés dans Henri Grimal, L'Envol, Souvenirs d'enfance et de jeunesse, Toulouse, Presses de l'université des Sciences sociales, 2005, 355 p.
Références : R. Cazals (dir.), 500 témoins..., p. 240

  • PORCHER Henri

Né en 1897 à Capdenac-Gare, Henri Porcher fait ses études à l'Institution Saint-Joseph à Rodez. La guerre suspend son projet de suivre une formation à l'Ecole des Arts et Métiers de Reims. A 19 ans, il se trouve dans la Somme et participe, entre autres, aux combats de Craonne dans l'Aisne, au printemps 1917. Volontaire comme agent de liaison au service de la Télégraphie Par le Sol, il est capturé en juillet 1918. Libéré au lendemain de l'armistice, il rejoint Rodez.
Disponibilité : témoignage oral enregistré par l'ONAC dans les années 1980. Extraits à écouter ici.
Référence : « Grande Guerre, simple gens. Témoignages de poilus et de gens de l'arrière - Aveyron 1914-1918 », CD audio, ONAC-VG Aveyron, 2006.

Un témoignage oral...

  • RAMADIER Paul

Avant d'entamer une brillante carrière politique (il sera, entre autres, député de l'Aveyron et premier président du Conseil sous la IVe République), Paul Ramadier mène des études de droit, devient avocat et adhère au parti socialiste en 1904. Mobilisé comme sergent au 322e régiment d'infanterie, il raconte les premiers mois, du 15 août au 11 novembre 1914, date à laquelle il est grièvement blessé.
Disponibilité : Son carnet de guerre a été publié. « Carnet de guerre de Paul Ramadier », Revue du Rouergue, automne 2004, p.391-421.
Références : R. Cazals (dir.), 500 témoins..., p. 390

 

Pour accéder aux autres témoignages d'hommes et de femmes d'un autre département :
Ariège
Aveyron
Haute-Garonne
Gers
Lot
Hautes-Pyrénées
Tarn
Tarn-et-Garonne
Sources et outils d'analyse

 

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Les directions des services départementaux de l'éducation nationale

Carte des établissements de France