Archives et témoignages

Partager cette page

Les hommes et les femmes dans la guerre : le Gers

Découvrez les témoignages d'hommes et de femmes, nés ou ayant vécus dans le Gers. Le centenaire de la Première Guerre mondiale offre une occasion unique de valoriser ces documents dans le cadre de nos enseignements disciplinaires ou d'un projet pédagogique.

  • BAQUE Zacharie

Né à Vic-Fezensac en 1880, Zacharie Baqué était instituteur au moment de la mobilisation. Au front à partir du 2 septembre 1914 comme sergent au 288e régiment d'infanterie, il est évacué pour maladie en janvier 1915 et ne revient qu'en juillet. Puisant dans les lettres envoyées à sa femme, il compose un « journal » qui couvre la période d'août 1914 à décembre 1915.
Disponibilité : témoignage publié : Zacharie Baqué, Journal d’un poilu, août 1914-décembre 1915, Paris, Imago, 2003, 221 p.
Références : R. Cazals (dir.), 500 témoins..., p. 49

La lettre, source d'information

  • BES Victorin

Né à Castres en 1895, Victorin Bès est surveillant de collège à Mirande (Gers) en août 1914. Mobilisé en décembre 1914 dans l'infanterie, il tient un carnet durant toute la guerre remarquable par sa liberté de ton et sa finesse d'analyse.
Disponibilité : témoignage publié. Bès Victorin, Journal de route 1914-1918, Le carnet d'un soldat castrais de la Grande Guerre, présenté par Jean Faury, Castres, Société culturelle du pays castrais, 2010, 208 p.
Références : R. Cazals (dir.), 500 témoins..., pp. 70-72.

Sept extraits du carnet de guerre de Victorin Bès...

  • CASTEX Anatole

Né à Masseube dans le Gers, Anatole Castex est un ancien élève du petit séminaire d'Auch et du collège de Girmont, fervent catholique et patriote, il entre dans la guerre avec le grade de sergent-Major au 88ème R.I..
Disponibilité : témoignage publié par Henry Castex, Verdun. Années infernales. Journal d'un soldat au front d'août 1914 à septembre 1916, Paris, Albatros, 1980, pp. 57-59
Références : R. Cazals (dir.), 500 témoins..., p. 122.

Le baptême du feu vécu et raconté par Anatole Castex...

  • CASSAGNAU Ivan

Né à Sainte-Radegonde en 1990, Ivan Cassagnau , doté d'une solide éducation dans les premiers jours d'août 1914. Il prend part aux grandes batailles, dans les Vosges, la Meuse, l'armée d'Orient et la Champagne. Son récit s'arrête sur une blessure en févier 1916 à Verdun.
Disponibilité : témoignage publié. Ivan Cassagnau, Ce que chaque jour fait de veuve. Journal d’un artilleur. 1914 – 1916, Paris, Buchet-Chastel, 2003, 139 pages.
Références : R. Cazals (dir.), 500 témoins..., pp. 118-119.

Entre besoin de raconter et nécessité de rassurer

  • FAGET Maurice

Né à Cassaigne en 1877 dans une famille de propriétaires ruraux aisés, Maurice Faget, mobilisé dans l'armée territoriale (129e RIT) entretient une correspondance avec sa famille d'août 1914 à janvier 1915.
Disponibilité : témoignage publié à petit tirage : Henri Faget, Lettres de mon père, 1914-1918, chez l'auteur, château de Cassaigne.
Références : R. Cazals (dir.), 500 témoins..., pp. 203-205

  • JEAN Renaud

Né à Samazan (Lot-et-Garonne) en 1887 dans une famille de cultivateurs, Renaud Jean, séduit par les idées révolutionnaires, adhère au parti socialiste dès 1907. Entre 1908 et 1910, ce futur député communiste effectue son service militaire à Auch, au 88e régiment d'infanterie. Son carnet de guerre raconte en détail la période d'août-septembre 1914, jusqu'à sa blessure.
Disponibilité : Carnet publié dans le n° 44 des Cahiers du Bazadais en 1879 (80 p.). Ils sont analysés par A. Lafon, « Un socialiste à la guerre : le carnet de Renaud Jean (août-septembre 1914) », in P. Robin et J. Vigreux (dir.), Renaud Jean, La voix rouge des paysans, Nérac, Ed. d'Albret, 2011, pp. 97-117.
Références : R. Cazals (dir.), 500 témoins..., pp. 268-269.

  • LAFFARGUE André

Né à Ligardes en 1891, ce militaire de carrière entame la guerre comme sous-lieutenant dans l'infanterie. Il prend part aux combats jusqu'en mai 1915 où, gravement blessé à la jambe, en Artois, il est évacué. Il profite de sa convalescence pour écrire et publier deux études tactiques qui, en 1916, ont un certain retentissement. A ce titre, il termine la guerre dans les états-majors.
Disponibilité : Souvenirs publiés en 1962, chez Flammarion, sous le titre Fantassin de Gascogne. De mon jardin à la Marne et au Danube (317 pages)
Références : R. Cazals (dir.), 500 témoins..., pp. 282-283.

  • MASSIGNAC Clément

Travaillant dans une petite briqueterie en 1914, Clément Massginac, fils de cultivateurs, est né à Tournecoupe en 1894. Il est mobilisé en septembre 1914 au 11e régiment d'infanterie . Il prend part à plusieurs grandes batailles comme Arras en avril 1915 ou Verdun en juillet 1916. Il est tué le 19 avril 1917 en Champagne.
Disponibilité : Ses lettres, conservées par la famille, ont été publiés par Laurent Ségalant, Lignes de vie, Des Gascons dans la Grande Guerre, Orthez, Ed. Gascogne, 2009, 3 vol.
Références : R. Cazals (dir.), 500 témoins..., pp. 333-335.

  • MORISSE Emmanuel

Né à Tournecoupe en 1878, ce médecin exerce comme généraliste dans ce village lorsque la guerre éclate. Mobilisé dès le 2 août comme médecin aide-major de 1ère classe, il est d'abord affecté à l'ambulance 5/38, puis rattaché à l'aviation ; enfin, il est amené à soigner des prisonniers de guerre.
Disponibilité : Ses lettres et ses carnets (1914-1917) sont citées dans Laurent Ségalant, Lignes de vie, Des Gascons dans la Grande Guerre, Orthez, Éditions Gascogne, 2009, 3 vol.
Références : R. Cazals (dir.), 500 témoins..., p. 351

  • POMÈS Joseph

Né en 1883 à Pessan dans une famille de paysans aisés, Joseph Pomès est affecté au ravitaillement dans l'artillerie. Il vit essentiellement la guerre à l'arrière-front.
Disponibilité : Ses lettres et ses carnets ont été retranscrits par sa famille mais non publiés. Les carnets de guerre de Joseph Pomès. 1914-1919. Texte enrichi de plus de 200 lettres du front.
Références : R. Cazals (dir.), 500 témoins..., pp. 377-378

 

Pour accéder aux autres témoignages d'hommes et de femmes d'un autre département :
Ariège
Aveyron
Haute-Garonne
Gers
Lot
Hautes-Pyrénées
Tarn
Tarn-et-Garonne
Sources et outils d'analyse

 

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Les directions des services départementaux de l'éducation nationale

Carte des établissements de France

C'est pratique

      Découvrez nos services en ligne

 

Vous avez une question ? Contactez-nous

Nous contacter

 

 

DISPOSITIF VIGIPIRATE

DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité