Partager cette page

"Non au harcèlement 2019" au lycée Savignac de Villefranche de Rouergue

Les 7 et 8 novembre derniers, à l'occasion de la journée nationale de lutte contre le harcèlement en milieu scolaire, le lycée professionnel, général et technologique Raymond Savignac, à Villefranche de Rouergue a organisé deux journées autour de cette thématique.


Ces actions, qui s'inscrivent dans le volet « Améliorer le bien-être des adolescents » du projet d'établissement, ont pour objectif de favoriser un climat scolaire serein qui permette à chacun de s'épanouir et de réussir.


A la genèse de ce projet, la volonté de deux enseignantes de mener une action concrète dans l'établissement après avoir participé à un stage « Reconnaître, prendre en charge et prévenir le harcèlement » proposé au PAF et animé par Mme Myriam Favreau. De retour dans l'établissement, une FIL a été obtenue afin de sensibiliser un grand nombre d'adultes de la communauté scolaire. Puis, un premier projet de journée banalisée à destination des élèves a vu le jour l'an passé. Les ateliers proposés et animés par des enseignants et/ou des intervenants extérieurs ont été perçus avec beaucoup d'enthousiasme à la fois par les élèves et les adultes impliqués.
Ainsi, pour la deuxième année consécutive une équipe d'enseignants et de personnels de l'éducation se sont engagés, mus par le désir d'éduquer à la différence pour prévenir les situations de harcèlement.


Dans la pratique, l'équipe pilote a proposé de banaliser ces deux journées et d'organiser des ateliers à l'attention de tous les élèves de seconde professionnelle et générale. Répartis en groupes de 12 à 15, chaque élève a pu participer à quatre des dix ateliers proposés :


-1) Théâtre forum animé par Mme Rousseau-Gobner, metteuse en scène. Cet atelier se déroule en plusieurs parties : une séance d'exercice d'échauffement, un temps de brainstorming, une séance de théâtre forum et débriefing.
-2) Photo langage animé par Mme Matha, psychologue. les photos utilisées permettent aux élèves de s'appuyer sur leur expérience, leurs ressentis pour dire ce qui est important pour eux, sans pour autant se dévoiler excessivement. Ainsi confrontent-ils leurs points de vue à ceux des autres et en relèvent les similitudes et les différences. Ceci est possible dans un cadre sécurisant où la confidentialité et le non jugement sont indispensables.
-3) BD animé par Mme Albinet, enseignante en Arts appliqués et Gérard Marty, artiste peinte, et graphiste. Mise en images par les élèves d'une situation de harcèlement (vécue ou imaginée) sous la forme d'une bande dessinée en s'affranchissant d'une représentation réaliste.
-4) Serious Game animé par Maeva Goueffon de la MAE. Les élèves doivent mener une enquête et comprendre la situation que vit une élève au quotidien. L'intervention est interactive et ludique.
-5)Analyse de clips vidéo animé par deux enseignantes Mmes Bugeau et Portero. Il s'agit d'identifier les formes de harcèlement. Permettre de repérer les différents protagonistes (victime-témoin(s)-harceleur) dans une situation de harcèlement. Les faire réfléchir aux conséquences du harcèlement, aux possibilités d'action pour prévenir et réparer la souffrance générée par ces types de situations.
-6)Jeu de société Feelings. Animé par Mme Sabatier, CPE. Présentation des règles de l'atelier puis vidéo de réflexion autour de la notion d'empathie. Échange avec les élèves durant quelques minutes pour fixer les connaissances puis répartition en deux groupes pour jouer à deviner les sentiments des autres.
-7) Cercle de parole avec une psychologue, animé par Mme Sully-Legrand. Chaque participant a pu s'exprimer en toute confiance au cours de cette séance dans un respect mutuel.
-8) Rencontre et échanges avec la Gendarmerie animés par Mme Brérat. Rappel de la loi (notion de délit, de crime, de responsabilité, les sanctions selon l'âge de l'auteur, organisation judiciaire)
-9) Quizz interactif animé par Mme Delpuech, enseignante. Les élèves vont pouvoir jouer en ligne par équipe de 4 joueurs maximum. Ils doivent répondre aux questions dans un temps limité via leur Smartphone et l'application Kahoot.
-10) Rencontre et échange avec l'EMS. Informer les élèves sur les aides possibles avec les numéros dédiés, les démarches à privilégier et les personnes ressources vers lesquelles se tourner.
A l'issue de la deuxième journée, certains élèves volontaires ont émis le souhait de s'engager dans la formation ambassadeur afin de jouer un rôle essentiel dans cette lutte. D'autres se sont portés volontaires afin de participer au concours national à travers la réalisation d'un court métrage.

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Les directions des services départementaux de l'éducation nationale

Carte des établissements de France

C'est pratique

L'académe recrute - découvrez nos offres

 

le handicap, tous concernés
Le handicap

 

Calendrier scolaire

 

Découvrez nos services en ligne

 

DISPOSITIF VIGIPIRATE

DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

 

Nous contacter

Vous avez une question ? Contactez-nous