Une minute avec... Carine Gendronneau

Carine Gendronneau est gestionnaire à la direction du personnel enseignant (DPE) et répond à nos questions.

Pouvez-vous présenter le poste de gestionnaire ?

Le poste de gestionnaire des enseignants regroupe plusieurs missions : la gestion administrative (la carrière de l’enseignant, les promotions, les affectations, les congés, les situations familiales, les changements à titre personnel…) et la gestion financière de la paie (contrôle et saisi chaque mois).

Une journée type ?

Nous commençons par éditer un audit financier qui permet de vérifier notamment les indemnités saisies par les établissements et par nos services la veille, ce qui nécessite une certaine vigilance. Nous avons des tâches différentes à faire tous les jours, on commence par ouvrir sa boite mail et voir s’il y a des messages des établissements ou des enseignants qui nous signalent des changements à faire sur les dossiers. Il n’y a pas vraiment de journée type mais plutôt des mois types en raison des tâches qui sont conditionnées par la paye et qui reviennent donc tous les mois.

Êtes-vous en contact avec les personnes que vous gérez ?

De manière générale, l’établissement fait le lien entre nous et les enseignants, sauf cas particuliers où les enseignants peuvent nous contacter directement.

Vous faites plutôt un travail d’équipe ou personnel ?

Nous travaillons de manière autonome, chacun sur son bac de gestion avec ses enseignants, mais nous avons des délais à respecter et des procédures collectives à suivre. C’est la direction qui définit les bacs de gestion de chacun. Pour ma part, je gère un peu plus de 620 enseignants. Les collègues autour de moi ont des effectifs un peu plus haut ou plus bas, mais ce n’est pas le nombre qui compte. Nous pouvons avoir moins d’enseignants en gestion, mais finalement beaucoup de dossiers particuliers et difficiles à gérer. 10% des dossiers enseignants peuvent occuper 80% du temps sur la journée.

Des moments clés dans l’année ?

Arrivée en septembre, je n’ai pas encore vu une année complète mais la rentrée scolaire est un moment important avec la prise en charge financière des nouveaux enseignants, des stagiaires, des entrants… Dans le courant de l’année, il y a également différentes campagnes : les temps partiels, les congés formation, les mutations inter académiques, intra académiques. Et à la fin de l’année un travail sur les agents qui quittent l’académie et ceux qui l'intégreront à la rentrée.

En trois mots, comment décririez-vous ce poste ?

Ce poste requiert de la rigueur, beaucoup d'anticipation et de la discrétion.

 Quel est votre parcours ?

Je suis dans la fonction publique depuis 2000. En 20 ans j’ai travaillé sur différents postes dans différents établissements et régions. J’ai commencé dans l’enseignement supérieur, puis j’ai travaillé en lycée, ensuite à la DEC au rectorat. J’ai aussi eu 5 ans de disponibilité pendant lesquels je me suis formée et ai travaillé dans l'aménagement paysager.

Quelle est votre devise dans la vie ?

Ne pas rester sur ses acquis.

Si vous étiez un livre/musique/œuvre/film…, lequel seriez-vous ?

J’ai un livre de chevet, un essai, que j’aime beaucoup qui s’appelle « le jardin perdu » de Jorn de Précy.

Mise à jour : mars 2022