Vol réussit pour le projet « Un Ballon Pour l'École »

Les classe de seconde Conception et innovation technologique (CIT) et de seconde Sciences de l'ingénieur (SI) du lycée Champollion de Figeac, ont participé cette année à l'opération « un ballon pour l'école » en partenariat avec le CNES et l'association Planète Sciences.

Les élèves du lycée Champollion sont devenus des expérimentateurs grâce à une nacelle expérimentale embarquée sous ballon stratosphérique aux performances impressionnantes :

  • vol de 25 à 30km d'altitude, soit trois fois plus haut que les avions de ligne
  • durée du vol jusqu'à 3h
  • vol dans un rayon de 250km autour du point de lâcher (en fonction des vents)
  • balise GPS intégrée pour le suivi
  • et tout ça par -60°C.

Après la conception de la nacelle, le lâcher du ballon a été le point d'orgue du projet, en présence des élèves ayant participé tout au long de l'année. La nacelle a ensuite été récupérée et les résultats exploités dans les différents enseignements.
Et le bilan s'est avéré très positif !
Après un vol de 2h50, le ballon a atteri à 30km à l'est de Mende. Deux professeurs et 3 élèves sont partis pour 3h de route à sa recherche en suivant les indications de la cellule de géolocalisation de la nacelle (point GPS toutes les 5min). La nacelle a été récupérée intacte, avec tous ses instruments et expériences.
Les données sont en cours d'analyse, et certaines photos sont déjà accessibles.

Pourquoi ce projet :

  • pour promouvoir la voie scientifique et technologique au lycée ;
  • pour faire le lien entre les différents enseignements en classe de 2nde (sciences de l'ingénieur (SI), Création et innovation technologiques (CIT), sciences physiques, sciences numériques et technologie).

Les thèmes abordés grâce au projet :

  • la partie technologique : conception, fabrication de la nacelle et intégration à bord des expériences scientifiques et physiques.
  • la partie scientifique : conception et réalisation d'expériences (géolocalisation, transmission des données, photographie numérique).
  • la partie physique : mesures et relevés de température (jusqu'à -56°C), pression, altitude (33km), du taux de CO, CO2, NOx.