Espace presse

Partager cette page

Ciné-Laïcité dans le cadre de la Semaine de la laïcité organisée dans l'académie de Toulouse, du 4 au 9 décembre 2017

Dans le cadre la semaine de la laïcité du 4 au 9 décembre, l'académie de Toulouse organise, pour la deuxième année consécutive, un dispositif Ciné-Laïcité pour les collégiens des classes de 3ème et les lycéens, en coopération avec l'Ecole supérieure du Professorat et de l'Education et en partenariat avec la MGEN, la MAIF, la MAE, la CASDEN et l'Autonome de Solidarité. Cette opération, qui concerne plus de 1 700 élèves, réaffirme la place importante du débat dans l'éducation à la citoyenneté qui vise une appropriation par les élèves des valeurs de la République. Il a pour objectif de faire comprendre aux élèves comment et pourquoi l'art cinématographique s'empare de questions de laïcité et de ses enjeux à travers des séances de cinéma exploitées pédagogiquement en classe et suivies d'un débat.

L'ambition est également de construire un accompagnement pédagogique destiné à des professeurs de différentes disciplines et à des personnels pluri-catégoriels pour permettre une acculturation commune sur le cinéma et la formation au débat sur les valeurs. C'est la raison pour laquelle l'académie a accompagné cette opération par un important effort de formation, formation qui a concerné près de 50 enseignants sur trois départements différents.

Cette année, Ciné Laïcité permettra aux élèves d'assister à une projection d'un des deux films proposés (Le destin de Youssef Chahine ou Les figures de l'ombre de Théodore Melfi), projection suivie, en classe d'un débat sur le film, et prolongée également par des actions pédagogiques reprenant les thématiques.
Mercredi 6 décembre 2017 à 9 h30
au cinéma Le Cratère de Toulouse
Une classe de Seconde du lycée Rive Gauche de Toulouse assistera à la projection du film Le destin de Youssef Chahine.
Ce film, qui sera projeté en langue originale, raconte l'histoire d'Averroès, philosophe, médecin, astronome et mathématicien cordouan, qui fut d'abord admis et même plutôt écouté dans un islam multiculturel, avant de se faire éradiquer violemment et de voir interdire ses œuvres.
La projection sera le point de départ d'une séquence pédagogique construite par le professeur d'histoire-géographie de la classe, Julie Tarbouriech, accompagnée d'une réserviste de la Réserve citoyenne.

Partager cette page
  • Imprimer
  • Agrandir / Réduire

Les directions des services départementaux de l'éducation nationale

Carte des établissements de France