Les dispositifs égalité des chances de l'académie

L’académie de Toulouse est engagée dans la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, présentée par le président de la république le 13 septembre 2018, au travers de plusieurs dispositifs.

Bilan de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté 2021 pour la Région Occitanie

Retrouvez le bilan de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté 2021 pour la Région Occitanie en cliquant ici

Retrouvez également les bilans départementaux de l'Ariège, de l'Aveyron, de la Haute-Garonne, du Gers, du Lot, des Hautes-Pyrénées, du Tarn et du Tarn-et-Garonne

Les dispositifs

Le cœur même de l’action de l’Éducation nationale consiste à permettre à chaque enfant d’apprendre et de progresser, quelles que soient ses conditions de vie. Pour permettre à chaque jeune de construire son projet et de le concrétiser, l’académie de Toulouse porte une attention particulière aux élèves en situation de précarité. Cette ambition éducative s'inscrit dans la dynamique de renforcement des moyens pour les enfants les plus fragiles portés par l'Éducation nationale.

De nombreux dispositifs scolaires mis en place au sein de l’académie permettent la réussite de tous les élèves :

Les dédoublements en Éducation Prioritaire

Les difficultés de maîtrise des savoirs fondamentaux pèsent en particulier sur les élèves dont les familles sont elles-mêmes en situation de fragilité sociale, culturelle et économique. Afin que les progrès puissent être significatifs pour tous les élèves et notamment pour tous les élèves les plus fragiles, une baisse importante des effectifs dans les classes des élèves les plus en difficulté s’est opérée via un dédoublement des classes de CP et CE1 dans les réseaux d’éducation prioritaire. Cette mesure de justice sociale a été appliquée avec volontarisme dans l’académie de Toulouse : 100 % des classes de CP et de CE1 en éducation prioritaire sont actuellement dédoublées.

Le dispositif « Devoirs faits »

Partant du constat qu’une part importante des inégalités scolaires se joue en dehors de la salle de classe, ce dispositif s’adresse aux collégiens à qui est proposé gratuitement, dans leur établissement, un temps d’étude accompagnée pour réaliser leurs devoirs. Chaque enfant peut travailler individuellement, au calme, pour faire des exercices ou réviser ses leçons, avec la possibilité d’être aidé quand il en a besoin.

Cette offre est conçue en fonction des besoins des élèves et contribue à la réduction des inégalités qui peuvent exister selon le niveau d’aide que les familles sont à même d’apporter aux enfants : 30% des collégiens ont pu bénéficier de ce dispositif dans l’académie de Toulouse depuis sa mise en place.

Les cordées de la réussite

Dès 2006, l’académie de Toulouse s'est fortement impliquée dans le développement de dispositifs d'ouverture sociale pour l'enseignement supérieur. Aujourd'hui, l'académie de Toulouse est résolument engagée à amplifier ses actions d'égalité des chances dans le cadre des Cordées de la réussite. Ce dispositif a pour but de lutter contre l'autocensure des élèves par un accompagnement continu dès la classe de 4ème, jusqu'au baccalauréat et au-delà.
Les établissements « encordés » (collèges, lycées) et des établissements « têtes de cordée » (de l’enseignement supérieur) mettent en place des actions pour donner à chaque élève les moyens de sa réussite dans l'élaboration de son projet d'orientation, quel que soit le parcours envisagé, poursuite d'études dans l'enseignement supérieur ou insertion professionnelle.
En 2021/2022 dans l’académie de Toulouse, ce sont ainsi :

5 100 élèves de collège et lycée qui ont été accompagnés par plus de 1200 tuteurs étudiants qui s'engagent pour l'égalité des chances.

24 établissements du supérieur « têtes de cordées » qui développent des dispositifs innovants avec 158 collèges et lycées partenaires avec des équipes pédagogiques engagées dans les 8 départements de l'académie, dont 40 collèges en zone rurale ;

208 conventions bilatérales (un établissement scolaire pouvant avoir plusieurs têtes de cordées) entre établissements du 2nd degré et du supérieur qui témoignent d'un partenariat solide ; Tout un territoire solidaire : entreprises, associations, organismes culturels et sportifs, collectivités locales.

Pour en savoir plus sur les cordées de la réussite dans l’académie de Toulouse, rendez-vous sur la page dédiée.

La lutte contre le décrochage scolaire

Il s'agit de réduire les inégalités concernant l’accès au savoir tout en élevant le niveau de qualification et de compétences de l'ensemble de la population scolarisée. La stratégie pauvreté propose une étape décisive pour le système éducatif et de formation : l'instauration d'une obligation de formation pour tous les jeunes jusqu'à 18 ans.

Plusieurs dispositifs existent dans l'académie de Toulouse pour lutter contre le décrochage scolaire et permettre la mise en œuvre de cette obligation de formation :

  • Les Lycées « nouvelle chance » : l’académie de Toulouse accueille 4 établissements de ce type, à Toulouse, Castres, Montauban et Figeac. Ces structures de retour à l'école accueillent des jeunes ayant échoué à l'examen du baccalauréat, ou n'ayant pu aller jusqu'à l'examen, et désireux de le re-préparer en dehors d'un cursus classique en terminale, en vue d'une poursuite d'études dans l'enseignement supérieur.
  • Les plates-formes de suivi et d'appui aux décrocheurs s'adressent aux jeunes de plus de 16 ans qui ont quitté le système scolaire ou l'apprentissage sans avoir obtenu de diplôme et qui souhaitent trouver une solution de formation ou préparer leur entrée dans la vie active. Elles réunissent l'ensemble des acteurs locaux concernés par la lutte contre le décrochage et l'insertion en permettant de rencontrer des professionnels de l'orientation, de la formation et de l'emploi, d'analyser les projets des jeunes selon leurs besoins et leurs motivations, de bénéficier d'une proposition d'accompagnement personnalisée pour envisager un retour en formation ou préparer leur entrée dans la vie active.
  • Au sein de l'éducation nationale, la Mission de Lutte contre le Décrochage Scolaire (MLDS) est spécifiquement chargée, pour les jeunes de plus de 16 ans, de participer à la prévention du décrochage scolaire, de mettre en œuvre et de suivre des actions de formations et des parcours individualisés et de faciliter l'accès au diplôme et à la qualification. Environ 1500 jeunes sortis du système scolaire sont reçus chaque année par la MLDS de l’académie de Toulouse.

Pour en savoir plus sur la lutte contre le décrochage scolaire dans l’académie de Toulouse, rendez-vous sur la page dédiée.

Garantir au quotidien les droits fondamentaux des enfants

Des mesures concrètes sont mises en œuvre pour améliorer l'accès aux biens et services essentiels des enfants en situation de pauvreté, en particulier dans les champs de l'alimentation, de la santé, de l'accès à la culture, aux loisirs et aux vacances.

Les petits déjeuners

Dans le cadre de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, des petits déjeuners sont offerts aux élèves dans les territoires prioritaires. Ce dispositif contribue à lutter contre les inégalités, répond à un enjeu de santé publique et favorise les apprentissages. Articulé à des objectifs pédagogiques, ce dispositif contribue également à l’éducation à l’alimentation et au goût en tenant compte de toutes les dimensions du fait alimentaire : équilibre nutritionnel, enjeux d’une alimentation durable et responsable, découverte des aliments, éveil sensoriel.
Dans l’académie de Toulouse, ce sont plus de 7000 élèves scolarisés dans 120 écoles de 60 communes qui ont pu bénéficier de ce dispositif en 2021.

Les internats d’excellence

L’internat s’adresse à tous les collégiens et lycéens motivés qui souhaitent changer de cadre de vie pour réussir leurs études, construire leur projet professionnel, développer leur sens de la vie en communauté et des responsabilités.

Ces internats peuvent également répondre à des difficultés particulières rencontrées par des élèves qui ne bénéficient pas d’un environnement favorable pour réussir leurs études. Ces difficultés peuvent être d’ordre sociales, économiques ou familiales. Tous les élèves peuvent candidater pour intégrer un internat d’excellence : grâce à la variété des formations qui sont proposées, ils peuvent choisir celle qui les intéresse même si elles sont situées loin de leur domicile.


L’académie de Toulouse a mis en œuvre une politique active de développement des internats d’excellence, qui sont désormais 20 sur l’ensemble des 8 départements. Les familles dont les enfants boursiers suivent une scolarité en internat (au collège ou au lycée) peuvent recevoir la prime à l'internat. Elle est attribuée trimestriellement de façon automatique, en déduction des frais de pension. La prime à l'internat est cumulable avec d'autres aides, ce qui permet de donner une chance à chaque élève, quelles que soient les ressources financières dont dispose sa famille, de réussir sa scolarité, en choisissant son parcours de formation.

Pour en savoir plus sur les internats d’excellence dans l’académie de Toulouse, rendez-vous sur la page dédiée.

Les vacances apprenantes

L’opération « vacances apprenantes » a pour objectif de répondre au besoin d’expériences collectives, de partage et de remobilisation des savoirs après les périodes de confinement qu’a connu notre pays. De nombreux établissements de l’académie de Toulouse se mobilisent pour proposer aux jeunes des activités spécifiques et renouvelées sur l’ensemble du territoire.
Dans l’académie de Toulouse, l’opération repose sur plusieurs dispositifs allant de l’école ouverte aux séjours en colonies de vacances.

  • Le dispositif école ouverte permet d’accueillir dans les écoles ou les établissements des jeunes qui ne quittent pas leur lieu de résidence, pour leur proposer un programme équilibré associant renforcement scolaire et activités sportives et culturelles au sens large.
  • Labellisés par l’État, les colos apprenantes sont des séjours ouverts à toutes les familles, qui associent renforcement des apprentissages et activités de loisirs autour de la culture, du sport, du développement durable. Une aide de l’État pouvant atteindre 80 % du coût du séjour est versée aux collectivités partenaires pour permettre aux enfants et jeunes de partir dans ces séjours labellisés.
    Les publics prioritaires des colos apprenantes sont les enfants et les jeunes scolarisés (3 à 17 ans), en priorité mais non exclusivement domiciliés en quartiers politique de la ville ou en zones rurales, issus de familles isolées ou monoparentales ou en situation socio- économique précaires, ou enfants en situation de handicap, ou enfants de personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire, ou de familles ne disposant pas de connexion Internet suffisante pour l’enseignement à distance. Une attention particulière est donnée aux mineurs accompagnés par la protection de l’enfance.

Dans l’académie de Toulouse, près de 5400 élèves ont été accueillis en 2021 dans 60 établissements porteurs du dispositif Vacances apprenantes, dont 11 écoles, 31 collèges et 18 lycées.  

Pour en savoir plus sur les vacances apprenantes dans l’académie de Toulouse, rendez-vous sur la page dédiée.

Mise à jour : juin 2022