Visite du collège d'Escalquens

Le collège d'Escalquens accueille depuis le 4 janvier sa première génération d'élèves de 6ème.

Les 6èmes du collège d'Escalquens ont fait leur rentrée dans ce nouvel établissement au mois de janvier. Retardée par la crise sanitaire, la livraison du bâtiment n'a pas pu se faire pour la rentrée de septembre 2020. Les élèves ont été provisoirement accueillis dans les murs du lycée Pierre-Paul Riquet de Saint-Orens de Gameville jusqu'aux vacances de décembre, avant de pouvoir intégrer les locaux de leur nouvel établissement.

Philippe Destable, directeur académique adjoint des services de l'Éducation nationale (DAASEN) de la Haute Garonne s'est rendu sur place pour une visite des locaux, guidée par le principal du collège. Le bâtiment a été conçu avec la volonté de s'intégrer au mieux à l'environnement. Le collège d'Escalquens est un établissement à haute qualité environnementale, avec des choix architecturaux simples et pérennes choisis pour que le bâtiment puisse assurer une performance énergétique optimale et le bien-être des élèves et du personnel :
- Basse consommation d'eau et d'énergie
- Utilisation de sources d'énergies renouvelables (panneaux photovoltaïques, chaudière à bois, récupération des eaux de pluie ...)
- Choix de matériaux respectueux de l'environnement
- Vigilance sur la qualité de l'air intérieur
- Réflexion sur le confort thermique, visuel et acoustique
 


Bâtiment à énergie positive, le collège est également entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite : agencement des espaces de circulation, modularité des salles de classe, signalisation visuelle en cas d'alarme incendie ou encore signalétique en braille.
 


Le DAASEN a ensuite rencontré une douzaine d'élèves, élus du Conseil de la Vie Collégienne, un garçon et une fille issus de chaque classe pour représenter l'égalité fille/garçon. Ils ont donné leurs premières impressions sur ce nouveau collège : « bien », « plus calme », « plus tranquille », « très grand », « tout propre », et « écologique » car « les lumières s'éteignent automatiquement par exemple », et qu'il y a « des panneaux solaires sur le toit ». Les murs en béton, « pas peints » ont également surpris les élèves, qui ont ensuite bien compris l'intérêt écologique et permettant de garantir la longévité du bâtiment.
 


La visite s'est terminée par un échange avec l'équipe pédagogique qui a elle aussi vécu une année scolaire particulière et la découverte de nouveaux locaux en cours d'année scolaire. Les 14 professeurs en poste s'adaptent à leur nouvel environnement de travail et leurs équipements tels que les tableau interactifs (TBI) présents dans chacune des salles de classe.
 

Dès septembre 2021, l'établissement fourmillera de nouveaux élèves de la 6ème à la 4ème et les équipes qui ont déjà commencé à prendre leurs marques verront la population actuelle du collège multipliée par 3.