Bulletin départemental du 3 décembre 2021

Une

1er Décembre 2021- Journée DSDEN – CANOPE : « APPRENDRE A GERER SON ATTENTION »

Les enseignants constatent de nombreuses difficultés d’apprentissages et de comportement en lien avec une attention des élèves insuffisante, fragile ou très fugace. Ces difficultés, liées, sans doute pour partie, aux capacités attentionnelles des élèves, sont également relevées sur tous les temps périscolaires. La crise sanitaire, a multiplié le recours aux écrans et contribué à développer une attention visuelle d’une forme exclusive. Les diverses sollicitations par le biais des outils numériques accaparent et morcellent les capacités de concentration des élèves dès le plus jeune âge.

Jean-Philippe Lachaux, directeur de recherche en neurosciences cognitives au sein de l'unité Inserm « Dynamique Cérébrale et Cognition » à Lyon et auteur de nombreux ouvrages aux éditions Odile Jacob a développé des outils pour apprendre aux élèves à se concentrer, à reconnaitre et à maîtriser leurs mécanismes attentionnels. 

C’est dans le cadre d’un partenariat élargi aux collectivités territoriales, aux associations partenaires de l’école, aux associations de parents d’élèves, aux partenaires mutualistes que la DSDEN 82 et CANOPE ont proposé une journée de formation départementale coordonnée par Sylvie Amouroux, inter-catégorielle et inter-degré, qui s’est déclinée en deux temps. Le matin, Heidi Budon-Dubarry, adjointe 1er degré du DASEN et en charge du dossier formation, a ouvert les ateliers qui regroupaient 30 participants (enseignants, éducateurs, animateurs AESH) accueillis dans les locaux de Canopé à Montauban. L’objectif de ces ateliers, animés par Jean-Philippe Lachaux et Bénédicte Terrier (INSERM Lyon), était de présenter et de commencer à s’approprier les outils proposés dans le cadre du programme ATOLE (AT à l’écOLE), mais également d’engager les équipes éducatives dans une expérimentation départementale du programme pour redonner aux élèves des capacités d’attention au service des apprentissages et de leur bien-être.  Ainsi ce sont 6 écoles, issues de 4 circonscriptions différentes, qui se sont engagées dans cette démarche en l’incluant soit dans le projet d’école, soit dans un projet de cycle.

L’après-midi Jean-Philippe LACHAUX a tenu une conférence intitulée « L’attention ça s’apprend » à l’Ancien Collège de Montauban à laquelle près de 150 personnes, issues de ce partenariat élargi, ont pu assister. A cette occasion, Laurent Mach, Secrétaire Général de la DSDEN, a remercié l’ensemble des partenaires mais également le chercheur pour sa venue en Tarn-et-Garonne. Durant ce temps de formation, le conférencier a développé les mécanismes cérébraux impliqués pour rendre active l'attention. Il a également fait des liens, tout au long de sa conférence, avec le programme de travail ATOLE pouvant être décliné dans les classes.

Ce fut un moment très riche d'apports de connaissances et de pistes de travail autour de ce concept majeur de "L'attention" qu'enseignants, familles, animateurs, AESH...pourront ensemble expérimenter au service des apprentissages et du bien-être de nos enfants.

Info RH

SRIAS Occitanie : Cinéma à un euro

L’accès à cette action sociale interministérielle se fera uniquement selon les modalités précisées dans le PDF.

Nous vous remercions de bien vouloir relayer cette information auprès de l'ensemble des personnels placés sous votre autorité, les pré-inscriptions débutant en ligne sur le site de la SRIAS le lundi 6 décembre 2021 à 13 heures.

L'ensemble du personnel éligible à la SRIAS se définit comme tous les personnels relevant du ministère de l'éducation nationale :

-          enseignants du premier et second degré, titulaires ou contractuels de droit public;

-          personnels non enseignants, titulaires ou contractuels de droit public (inclus les AESH et AED rémunérés par les établissements mutualisateurs).

 

Infos établissements

La danse s’invite au lycée Jean de Prades

Une vingtaine d’élèves issus de l’enseignement professionnel et général ont participé jeudi 18 et vendredi 19 novembre à des ateliers de danse contemporaine animés par la danseuse-chorégraphe professionnelle Muriel Merlin.

10h de pratique intense et de création sur le thème de l’égalité ont abouti à la présentation d’une chorégraphie ou chaque élève a pu devenir un véritable interprète au service du collectif.

Mme Charpin Proviseure et Mme Luczak Proviseure Adjoint ont félicité les danseurs et les enseignants qui les ont encadrés.

Il s’agit sans aucun doute du début d’une aventure artistique avec le soutien du lycée qui poursuit depuis plusieurs années le développement de la culture auprès des élèves grâce à une programmation annuelle de sorties culturelles, d’interventions d’artistes au sein du lycée, d’ateliers de création artistiques.

L’ensemble de l’équipe éducative adresse ses félicitations à tous les élèves danseurs.

 

Concours

DGESCO : Dixième édition du prix de l'Audace artistique et culturelle

Le dossier est suivi par Louise BACHIMONT à la mission éducation artistique et culturelle DGESCO-MEAC, louise.bachimont@education.gouv.fr.

 

Partenaires

Projet république et laïcité de la Ligue de l'enseignement et Quiz de la Laïcité

La Ligue de l'enseignement 82 met à disposition des professeurs des collèges et lycées un quiz destiné à les aider dans leur travail de formation du citoyen, à aider les jeunes à mieux cerner ce qu’est la laïcité et à la considérer comme une promesse du bien vivre ensemble.

Accés au quizz

 

Opération

Semaine de l'ESS à l'École 2022 du 28 mars au 2 avril

Les équipes éducatives qui souhaitent mener des actions peuvent dès à présent s’inscrire sur le site afin de bénéficier d’un accompagnement gratuit et d’outils pédagogiques en libre accès.

 

 

Événement

Cycle de formation sur la prévention des radicalités du 13 au 16 décembre 2021 à Montauban

SEMAINE PRÉVENTION DES RADICALITÉS : Conférences et ateliers

Depuis les années 2000 et surtout depuis les attentats de 2015, la radicalisation, ce phénomène de basculement dans l’extrémisme, relayé par les médias, préoccupe et inquiète. Car cette radicalisation dans ses formes violentes est une atteinte aux fondements de notre République, une menace à la cohésion sociale. 

Face à ce phénomène, les pouvoirs publics ont voté plusieurs lois et adopté un plan de lutte et de prévention contre la radicalisation. Ce plan comporte des mesures qui visent notamment à développer la prévention auprès des jeunes. L’État est mobilisé, avec ses partenaires. En effet, en contact avec la jeunesse, nous sommes, toutes et tous, professionnel-le-s de l’éducation, concerné-e-s. 

Le réseau départemental de soutien aux pratiques éducatives* ambitionne depuis plusieurs années de travailler collectivement les questions de laïcité et de citoyenneté, avec les relais éducatifs. Sept cycles de formation ont déjà été proposés. A chaque fois des intervenants nationaux, voire internationaux, participent à ces cycles de formation.

Cette année, le réseau propose une semaine "Prévention des radicalités", en réponse aux questions de relais éducatifs, parfois inquiets et destabilisés, qui souhaitent obtenir des éléments de compréhension face à des revendications (politiques, religieuses) de certains citoyens, qui les conduisent à s’exclure des autres.

Les conférences et les ateliers proposés dans la semaine du 13 au 16 décembre répondent à l'objectif d’offrir des espaces de connaissances, de réflexions et d’expressions pour mieux cerner, appréhender et comprendre cette notion complexe de radicalisation. Il s’agit de prendre du recul pour, ensuite, découvrir et apprendre à manier des outils pédagogiques adaptés aux enfants et aux jeunes (voir plaquette et fiche inscription).

Pour les conférences, nous avons l’honneur d’accueillir Donia Bouzar, anthropologue du fait religieux, Jocelyn Lachance, docteur en sociologie et en sciences de l’éducation, Tristan Renard, sociologue, coordinateur du CRESAM ainsi que des personnels spécialisés des milieux de la justice (protection judiciaire de la jeunesse –PJJ- et service pénitentiaire d’insertion et de probation -SPIP-).

Pour les ateliers pratiques, qui permettent une prise en main d’outils pédagogiques directement utilisables avec les jeunes, les Francas et la Ligue de l’enseignement vous inviteront à découvrir plusieurs animations.

Madame la préfète ouvrira ce cycle de formation.

Les conférences et les ateliers se dérouleront à Montauban. Ils s’adressent à toutes et tous et sont gratuits (les places sont limitées). Le lien d'inscription figure dans la plaquette jointe en format PDF sinon vous pouvez copier/coller ci-après :  https://www.linscription.com/pro/activite.php?P1=79642

*Le réseau départemental de soutien aux pratiques éducatives réunit le Service départemental de la jeunesse, de l’engagement et des sports (SDJES) de la Direction des services départementaux de l’Education nationale de Tarn-et-Garonne, la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ), la Ligue de l’enseignement , les Francas de Tarn-et-Garonne. Il est soutenu par la Caisse d’Allocations Familiales.

N'hésitez pas un joindre un-e membre de l’équipe projet si vous avez des questions sur les programmes, notamment les contenus détaillés.

Le gestionnaire des inscriptions est la Ligue de l’enseignement.

L’équipe projet :

Ligue de l’Enseignement : 05 63 63 11 40

SDJES de Tarn-et-Garonne : 05 67 76 59 48

DTPJJ 82-46-32 : 05 36 25 51 01

Francas de Tarn-et-Garonne : 05 63 66 49 06

Plaquette semaine prévention des radicalités

 

Référence de texte juridique

Bo n°45 du 2 décembre 2021

Mobilité

Détachement de fonctionnaires de catégorie A dans les corps des personnels enseignants des premier et second degrés, des personnels d'éducation et des psychologues de l'éducation nationale relevant du ministère chargé de l'éducation nationale - rentrée 2022

Note de service du 15-11-2021 (NOR : MENH2131047N)

 

Bo spécial n°7 du 2 décembre 2021

Voir le Bo

 

Outil de pilotage

Repères n°690

Covid-19 - Mesures pour les écoles, collèges et lycées
Depuis le 29 novembre, il n'y a plus de fermeture de classe dans les écoles primaires dès le premier cas de Covid détecté. Lorsqu'un élève est testé positif, tous les élèves de la classe sont testés et seuls les camarades positifs restent à la maison. S’agissant des collèges et lycées, les élèves contact à risque justifiant d’une vaccination complète poursuivent les cours en présentiel ; les élèves contact à risque sans vaccination complète poursuivront les apprentissages à distance pendant 7 jours. La FAQ a été mise à jour. En parallèle une mise à jour du livret d’information familles ainsi qu’une infographie-protocole de contact tracing viennent d’être publiées. 
La page de référence sur les mesures en vigueur pour les écoles, collèges et lycéesLa FAQ sur les modalités pratiques mises en place dans les établissements (MAJ 26/11/2021)Le point de situation hebdomadaire

 

Goncourt des lycéens  
La Fnac et le ministère, organisateurs du Prix Goncourt des Lycéens, ont réuni le 25 novembre à Rennes, les 13 lycéens délégués nationaux pour les délibérations finales. Les lycéens ont choisi de décerner le 34ème Prix Goncourt des Lycéens à Clara Dupont Monod pour son roman « S’adapter » aux éditions Stock. Le Prix Goncourt des Lycéens donne l’opportunité à près de 2 000 élèves de lire et étudier des ouvrages de littérature contemporaine. Ce jury est issu d’une cinquantaine de classes de lycée. 
Le communiqué de presseLa remise des prix en images

 

École inclusive  
Le 22 novembre Jean-Michel Blanquer et Sophie Cluzel se sont rendus au collège Maurice Utrillo (Paris) dont l’Unité localisée d’inclusion scolaire et le dispositif intégré « instituts thérapeutiques, éducatifs et pédagogiques » fonctionnent grâce à une coopération renforcée entre l’Éducation nationale et le secteur médico-social. Le comité national de suivi de l’École inclusive réuni en fin de matinée a été l’occasion d’un échange constructif avec les élus et les représentants des associations. 
Le communiqué de presse L’école inclusive, priorité du Gouvernement depuis 2017

 

Éducation au développement durable  
Le MENJS met en œuvre une politique d'éducation au développement durable qui fournit aux élèves les clés pour comprendre les enjeux environnementaux, économiques et sociaux du développement durable. L’Agence française de développement (AFD) et le MENJS ont souhaité amplifier leurs actions communes en faveur de la mobilisation des élèves. Les axes de ce partenariat ont été précisés dans une convention-cadre de partenariat signée le 23 novembre par Jean-Michel Blanquer et Rémy Rioux, directeur général de l’AFD. 
Le communiqué de presse 

Semaine de l’industrie  
À l’occasion de la Semaine de l'industrie, Jean-Michel Blanquer, Frédérique Vidal, et Agnès Pannier-Runacher, ont signé une convention avec l’Union des Industries et Métiers de la Métallurgie (UIMM) qui permettra de renforcer les liens entre le monde éducatif et le monde économique, par l’amélioration et la promotion des formations technologiques et professionnelles, notamment par la voie de l’apprentissage. 
Le communiqué de presse 

Science ouverte  
Frédérique Vidal a décidé de retenir 26 projets dans le cadre du deuxième appel à projets du Fonds national pour la science ouverte en faveur de la publication et de l’édition scientifiques ouvertes. Un soutien de 2,2 millions d’euros est ainsi apporté aux lauréats pour consolider l’écosystème de l’accès ouvert aux publications. Le Comité de pilotage de la science ouverte  lance dès 2022 un nouvel appel à projets sur la publication et l’édition scientifiques ouvertes pour notamment soutenir des actions en faveur des livres en accès ouvert. 
Le communiqué de presse  

Prix Irène Joliot-Curie  
Depuis sa création, le prix Irène Joliot-Curie œuvre en faveur de la promotion des femmes dans l’univers des sciences et de la technologie en récompensant des parcours exemplaires tant dans la recherche publique que privée. Le Prix, qui récompense chaque année cinq chercheuses d’exception, fête ses 20 ans. Pour cette édition exceptionnelle, la ministre a souhaité créer un « Prix spécial de l’Engagement » qui récompense une femme dont les travaux ont contribué de manière significative à la lutte contre l’épidémie de COVID-19. 
Le communiqué de presseLe dossier de presse

 

Lutte contre les violences sexistes et sexuelles (VSS)   
Pleinement engagé dans la lutte contre les VSS, le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation vient de publier les résultats de l’appel à projets « Soutien aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles ». 50 initiatives seront soutenues avec une enveloppe globale d’un montant de 727 600 euros, pour un montant moyen de 14 500 euros de subvention par projet, couvrant l’ensemble du territoire.
Le communiqué de presse 

Obligation de formation  
Le Conseil d’orientation des politiques de jeunesse (COJ) propose un bilan du dispositif d’obligation de formation des jeunes de 16 à 18 ans. Bien que différents acteurs coopèrent ensemble et que l’offre de services garantissant une solution pour les jeunes soit conséquente, l’obligation de formation est freinée dans les territoires. Le COJ formule 35 recommandations visant améliorer le dispositif, notamment la mise en place d’un outil numérique qui identifie en temps réel les jeunes en décrochage.
Le rapport du COJ « L’obligation de formation pour les 16-18 ans : où en est-on un an après ? » 

Égalité professionnelle dans la fonction publique   
La DGAFP délivre, dans la septième édition de son rapport annuel, des données statistiques sur les effectifs, les recrutements, les rémunérations et les conditions de travail des femmes et des hommes. Elle dresse également le bilan de la mise en œuvre du dispositif des nominations équilibrées. 42 % des femmes ont été primo nommées pour l’ensemble de la fonction publique (+ 5 points depuis 2019). Pour la première fois depuis 2012, l’objectif de 40 % de primo‑nominations a été atteint et même dépassé. 
Le rapport annuel de la DGAFP sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique

 

Enquête Sivis
Au cours de l’année 2020-2021, les chefs d’établissement du second degré ont déclaré 10,2 incidents graves pour 1 000 élèves (vs 12,2 l’année précédente). Le chiffre est de 2,8 pour les écoles (vs 2,4 en 2019- 2020). Les atteintes aux personnes sont les premiers types d’incidents déclarés, la moitié d’entre eux étant des atteintes verbales. Dans les écoles, la moitié des incidents graves envers des enseignants sont commis par un ou des membres de la famille des élèves.
Note d’information de la DEPP n° 21.39  (novembre 2021)

 

Technologie au collège
L’Académie des technologies constate que l’enseignement de technologie au collège est globalement perçu comme décevant par les collégiens et leurs parents. Afin de redonner aux jeunes l’attrait de cette matière, l’Académie des technologies propose notamment de renforcer progressivement la place des projets de réalisation-fabrication et de fixer des attendus précis par niveau.
Le rapport de l’Académie des technologies « L’enseignement de la technologie au collège » (septembre 2021)

Adolescence
Le Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA) s'intéresse à la prime adolescence, étape charnière du devenir de l'enfant et qui coïncide avec les périodes d'orientation scolaire décisives en fin de collège. Le HCFEA invite notamment à développer les connaissances sur les 11-15 ans et de faire apparaître en tant que telle cette tranche d’âge pour le suivi des politiques publiques. Il insiste sur la nécessité de développer la médecine scolaire et met en exergue l’urgence d’une meilleure prise en compte des pouvoirs publics de la santé mentale des adolescents.
Le rapport du HCFEA « La traversée adolescente des années collège » (novembre 2021)

Activité physique ou sportive
En 2020, hors période de confinement, un quart des personnes de 15 ans et plus, ont peu ou pas pratiqué d’activité physique ou sportive au cours des 12 derniers mois. La plupart de ces personnes sont des femmes, non diplômées et ayant des difficultés financières. Les freins à la pratique sportive sont liés principalement à des problèmes de santé (34 %). Environ un quart des Français déclare manquer de motivation pour faire du sport.
INJEP Analyses & Synthèses n° 52 (novembre 2021)

 

« #NeRestePasSeule »   
À la suite du plan national d'action contre les violences sexuelles et sexistes dans l'enseignement supérieur, la Fédération nationale des Centres d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles lance une campagne de prévention et de sensibilisation aux violences sexistes et sexuelles intitulée #NeRestePasSeule. Destinée aux étudiantes et aux acteurs de l’enseignement supérieur, elle vise à dénoncer les différentes formes de violences subies par les étudiantes à travers 4 visuels. Elle incite également les victimes à demander de l’aide. Des vidéos seront aussi diffusées sur les réseaux sociaux et des flyers et des affiches seront distribués dans les établissements d’enseignement supérieur.
La présentation de la campagne   

À faire, à voir

Exposition : Empreintes industrielles jusqu'au 17 décembre, espace des Augustins

Le Tarn-et-Garonne possède un héritage d'usines et d’infrastructures varié depuis la révolution industrielle : cimenteries, usines métallurgiques, forges, industrie du chapeau, minoteries, briqueteries, tuileries et poteries...

Aller sur le site

 

Exposition : Léon Cladel, artisan des mots du 3 au 31 décembre

Léon Alpinien Cladel est né le 15 mars 1835 à Montauban. Souvent décrit comme un rural, un paysan quercynois aux cheveux "tout ensemble embrouillés et bouclés comme des vrilles de vigne vierge", Cladel, plutôt dandy dans sa jeunesse, sportif même est un raffiné. Il veut à ses livres une élégance qui les distingue.

Aller sur le site