Développement des pratiques sportives

Agence Nationale du Sport (ANS)

Part territoriale

En 2021, 170,7M€ (+40,95 M€ / +32 % par rapport à 2020) de crédits territoriaux sont consacrés au financement des actions menées par les structures déconcentrées et associations affiliées des fédérations sportives agréées par le ministère des sports dans le cadre des projets sportifs fédéraux (PSF) et des projets sportifs territoriaux (PST : emploi / apprentissage, fonds territorial de solidarité, « J’apprends à nager » / « Aisance aquatique » actions de lutte contre toutes formes de dérives,…). Ces crédits s’adressent également aux collectivités territoriales mais uniquement dans le cadre du « plan de prévention des noyades » (dispositif « J’apprends à nager » et « Aisance aquatique »).

Equipements sportifs

Les équipements sportifs, espaces et sites de pratique participent au développement et à la qualité de la pratique, tant compétitive que de loisir. Ils jouent par ailleurs un rôle essentiel dans les domaines de l’enseignement, de l’insertion, de la santé et de la prévention, du tourisme, de l’économie locale, de l’animation des territoires et plus généralement de la cohésion sociale.
L’Agence nationale du Sport, par son action pour le développement sportif, contribue à la correction des inégalités sociales et territoriales en matière d’accès aux pratiques sportives. Elle poursuit son action vers les territoires les plus carencés et les publics les plus éloignés de l’activité sportive.

Dispositif PASS’SPORT

C’est une allocation de rentrée sportive. D’un montant de 50 euros, cette aide de l’État est destinée aux enfants de 6 à 17 ans révolus bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire 2021, aux enfants de 6 à 18 ans bénéficiaires de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ainsi qu’aux jeunes de 16 à 18 ans bénéficiaires de l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Elle leur permettra de prendre une adhésion ou une licence dans une association sportive dès septembre 2021 durant toute l’année scolaire 2021-2022.

Pour en savoir plus

Vous pouvez consulter le site suivant : https://sports.gouv.fr/accueil-du-site/article/lancement-du-dispositif-…

Plan d'aisance aquatique

Au regard de l’augmentation du nombre de noyades accidentelles en France entre 2015 et 2018, notamment chez les moins de 6 ans, et dans le cadre des nouvelles orientations souhaitées par Roxana Maracineanu, le ministère des Sports se mobilise pour lutter contre les noyades en lançant le plan « Aisance aquatique ». 
Ce dispositif ambitieux et global, élaboré avec les ministères de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, de l’Intérieur, et de la Santé, propose une approche rénovée du milieu aquatique et avance des solutions concrètes pour faciliter la familiarisation avec l’eau dès le plus jeune âge, favoriser l’apprentissage de la natation et, ainsi, mieux prévenir les risques de noyades.

Pour en savoir plus

Vous pouvez consulter le site du ministère  : https://www.sports.gouv.fr/preventiondesnoyades

Savoir Rouler à Vélo

« Le Savoir Rouler à Vélo » permet aux enfants de bénéficier des apprentissages nécessaires à une réelle autonomie à vélo pour l’entrée au collège . Le 9 janvier 2018, le Comité Interministériel à la Sécurité Routière (CISR), présidé par le Premier ministre, a adopté une mesure visant à « accompagner le développement de la pratique du vélo en toute sécurité ». L’opération « Savoir Rouler à Vélo » permet de porter cette mesure qui vise la généralisation de l’apprentissage de la pratique du vélo en autonomie pour l’ensemble des enfants avant l’entrée au collège. Cette mesure a été reprise dans le cadre du Plan Vélo lancé le vendredi 14 septembre 2018.

Je suis intervenant Savoir Rouler à Vélo, je m'identifie et je renseigne mes interventions sur la plateforme :  https://savoirrouleravelo.fr/intervenant/

Les fiches pédagogiques

Bloc 1 : savoir pédaler

Bloc 2 : savoir circuler

Bloc 3 : savoir rouler à vélo

Pour en savoir plus

Sport Santé

Le projet de Stratégie Nationale Sport Santé s’inscrit dans les orientations de la Stratégie Nationale de Santé et du Plan National de Santé Publique. Son ambition est de promouvoir l’activité physique et sportive comme un élément déterminant, à part entière, de santé et de bien-être, pour toutes et tous, tout au long de la vie.
Cette stratégie s’articule avec d’autres plans et notamment le PLAN DE DEVELOPPEMENT DES ACTIVITES PHYSIQUES ET SPORTIVES en cours d’élaboration par le Ministère des Sports.
Il s’agit de s’adresser à tous les publics en veillant en particulier à la réduction des inégalités sociales d’accès à la pratique d’activité physique et sportive et au développement de l’offre d’activité physique adaptée.

Pour la région Occitanie le Plan Régional Sport Santé Bien-être (PRSSBE) 2019-2024 a été signé en février 2019 par Pierre Ricordeau, Directeur de l'Agence Régional de Santé et Pascal Etienne, Directeur de la DRJSCS. Conçu conjointement ce plan a pour ambition la promotion de l’activité physique et sportive comme facteur de santé.

Texte législatif de référence

LOI n° 2016-41 du 26 janvier 2016 de modernisation de notre système de santé

Pour en savoir plus

Sport et Handicap

Le ministère conduit depuis 2003 une politique volontariste afin que le sport soit un outil de promotion individuelle, d’intégration sociale et professionnelle favorisant la santé et l’autonomie des personnes en situation de handicap. L’accès aux pratiques sportives et aux activités physiques de leur choix est une priorité.
Depuis 2005 la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées apporte un cadre législatif précis en rendant obligatoire l’accès aux droits fondamentaux reconnus à tous les citoyens ainsi que le plein exercice de sa citoyenneté.
De plus, le HANDIGUIDE des sports élaboré par le centre d’expertise Sports et handicaps du Ministère des sports permet :

1. Aux personnes en situation de handicap de s’inspirer et trouver facilement des activités sportives adaptées à proximité.
2. Aux structures sportives de se rendre visibles auprès des utilisateurs finaux de manière simple et rapide.
3. Au Ministère chargé des sports de diagnostiquer l’accueil des personnes en situation de handicap dans les structures sportives.

Texte de référence

Pour en savoir plus